chancelant


chancelant

chancelant, ante [ ʃɑ̃s(ə)lɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1190; de chanceler
1Qui chancelle. Marcher d'un pas chancelant. Démarche chancelante. flageolant.
2Fig. Fragile. faible, 1. incertain. Autorité chancelante. Avoir une foi chancelante. « Ma santé, longtemps chancelante, semblait s'affermir » (Duhamel).
⊗ CONTR. Assuré, 1. ferme, 1. fort, solide.

chancelant, chancelante adjectif Qui chancelle : Une démarche chancelante. Mal assuré, fragile : Santé chancelante.chancelant, chancelante (synonymes) adjectif Qui chancelle
Synonymes :
Contraires :
- assuré
Mal assuré, fragile
Synonymes :
- débile
- défaillant
- précaire
- vulnérable
Contraires :
- consolidé

chancelant, ante
adj.
d1./d Qui chancelle, vacille. Une passerelle chancelante.
d2./d Fig. Faible, ébranlé. Santé chancelante. Courage chancelant.

⇒CHANCELANT, ANTE, part. prés. et adj.
I.— Part. prés. de chanceler.
II.— Adjectif
A.— [En parlant d'une pers., de son comportement physique] Qui manque de stabilité, d'équilibre et menace de tomber. Je suivis des yeux sa marche incertaine et chancelante (Mme DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, t. 1, 1795, p. 164). Du même pas pénible et chancelant, il retourna (...) dans la chambre qu'il occupait (ZOLA, L'Argent, 1891, p. 303) :
1. Ces transports dansés [des Baoulés] vous communiquent une sorte de commotion hystérique, de turbulence qui vous laissent chancelant...
MORAND, Paris-Tombouctou, 1929, p. 185.
P. ext. Qui est dépourvu de fermeté, de netteté. Écriture chancelante (Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.). Une voix déchirée, naïve, chancelante (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 278).
[En parlant d'un obj.] Qui manque de solidité, qui menace de s'écrouler. Un vieil escabeau chancelant (HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 107). Nos chancelants immeubles du vieux Passy (COLETTE, Fanal bleu, 1949, p. 176).
B.— Au fig.
1. [En parlant d'une pers., d'un attribut de la pers. hum.] Qui est faible et inconstant.
[Qualifie un aspect du comportement] :
2. ... la santé de maman, déjà très délicate et très chancelante, se détruisit entièrement, usée par les chagrins domestiques et par les privations.
MICHELET, Mémorial, 1822, p. 199.
Domaine moral. Autorité, foi chancelante (Ac. 1835-1932); esprit chancelant (Ac. 1835-1932) :
3. ... celles-ci [des natures moins bien trempées] demeurent sur le qui-vive et, par grande crainte de la perdre, croient devoir protéger sans cesse leur chancelante et indécise personnalité.
GIDE, Journal, 1932, p. 1146.
SYNT. Loyauté chancelante (BALZAC, La Recherche de l'absolu, 1834, p. 249); la femme aux vertus chancelantes (BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 260).
Domaine intellectuel. [En parlant d'un raisonnement] Qui est obscur, boiteux. Une explication chancelante (CLAUDEL, Un Poète regarde la Croix, 1938, p. 17).
2. [En parlant d'une chose, particulièrement d'une instit.] Qui est fragile, en péril. Trône chancelant :
4. ... on ne peut s'empêcher d'attribuer l'état foible et chancelant de la société mahométane à l'absurdité de son théisme, ...
BONALD, Essai analytique sur les lois naturelles de l'ordre soc., 1800, p. 132.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Fréq. abs. littér. :619. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 056, b) 1 095; XXe s. : a) 855, b) 629.

chancelant, ante [ʃɑ̃slɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. XIIe; de chanceler.
1 Qui chancelle. Chanceler. || Marcher d'un pas chancelant. || Démarche chancelante.(D'un objet). Peu solide.
1 Et lorsque, tout fumant d'une vineuse haleine,
Sur vos pieds chancelants vous vous tenez à peine (…)
J. F. Regnard, le Distrait, I, 6.
1.1 Amusante et un peu dangereuse traversée d'une très belle rivière, sur un pont chancelant et à demi ruiné.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 776.
2 Fig. Faible, peu assuré, fragile. Incertain. || Santé chancelante. || Voix chancelante. || Autorité chancelante. || Empire chancelant. || Esprit chancelant. || Avoir une foi chancelante; une vertu, une volonté chancelante.
2 (…) ces esprits faibles et chancelants, qui se laissent aller inconstamment à pratiquer comme bonnes les choses qu'ils jugent après être mauvaises.
Descartes, Discours de la Méthode, III.
3 (…) Mon cœur devient faible, et mon corps chancelant.
Molière, Sganarelle, 10.
4 Si mon écriture est un peu chancelante (…) c'est que j'ai froid aux doigts.
Mme de Sévigné, 591, 23 oct. 1676.
5 J'ai trouvé son courroux chancelant, incertain (…)
Racine, Athalie, III, 3.
6 Je la vis retenir dans ses mains assurées
De l'État chancelant les rênes égarées (…)
Voltaire, Sémiramis, II, 4.
7 Ma santé, longtemps chancelante, semblait s'affermir.
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, V, p. 78.
CONTR. Assuré, décidé, ferme, fort.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chancelant — chancelant, ante (chan se lan, lan t ) adj. 1°   Qui chancelle. •   Il sent ses genoux chancelants, ÉN. Tél. XVIII. •   Et d un pas chancelant marche vers on vainqueur, VOLT. Alz. I, 1. •   Et lorsque, tout fumant d une vineuse haleine, Sur vos… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • chancelant — CHANCELANT, ANTE. adj. Qui chancelle. Je le vis chancelant. Aller d un pas chancelant. Démarchechancelante. [b]f♛/b] On dit aussi figurém. Esprit chancelant, fortune chancelante, pour dire, Un esprit irrésolu, une fortune mal assurée …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chancelant — Chancelant, [chancel]ante. adj. v. Qui chancele. Je le vis chancelant. d un pas chancelant. demarche chancelante. On dit aussi fig. Esprit chancelant. fortune chancelante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CHANCELANT — ANTE. adj. Qui chancelle. Je le vis chancelant. Aller d un pas chancelant. Démarche chancelante.   Il s emploie aussi figurément, tant au sens physique qu au sens moral. Santé chancelante. Autorité chancelante. Trône chancelant. Foi chancelante.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • chancelant — adj., titubant, zigzaguant, dont la démarche n est pas assurée : sharanbalu, wà, wè (Albanais BEA), R.2 => Chanceler. A1) n., démarche chancelante, titubante ; culbute : sharanbala / zharanbala nf. (001 BEA), R.2 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CHANCELANT, ANTE — adj. Qui chancelle. Je le vis chancelant. Aller d’un pas chancelant. Démarche chancelante. Fig., Santé chancelante. Autorité chancelante. Trône chancelant. Foi chancelante. Esprit chancelant. Une vertu chancelante …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chancelante — ● chancelant, chancelante adjectif Qui chancelle : Une démarche chancelante. Mal assuré, fragile : Santé chancelante. ● chancelant, chancelante (synonymes) adjectif Qui chancelle Synonymes : titubant vacillant Contraires …   Encyclopédie Universelle

  • faible — [ fɛbl ] adj. et n. m. • v. 1160 feble; 1080 fieble; lat. flebilis « pitoyable, digne d être pleuré », de flere « pleurer » I ♦ Adj. 1 ♦ Qui manque de force, de vigueur physique. Un homme, une femme faible; organisme faible. ⇒ anémique, chétif,… …   Encyclopédie Universelle

  • flageolant — flageolant, ante [ flaʒɔlɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1833; de flageoler ♦ Qui flageole; dont les jambes flageolent. ⇒ chancelant. Le « bruit de pas flageolants qui le suivaient » (Colette). ● flageolant, flageolante adjectif Qui tremble de fatigue, de peur …   Encyclopédie Universelle

  • vacillant — vacillant, ante [ vasijɑ̃; vasilɑ̃, ɑ̃t ] adj. • vaxillant 1480; « incertain » 1355, en parlant du sort des armes; de vaciller 1 ♦ Qui vacille (1o), remue par manque d équilibre, menace de tomber. ⇒ chancelant, tremblant. Genoux vacillants de… …   Encyclopédie Universelle